Simulation immobilière sur internet : toutes les astuces

Face aux incertitudes de la bourse, il peut être tentant d’investir dans la pierre et l’immobilier locatif : mais pas sans avoir vérifié la rentabilité !

L’investissement locatif : quelques pistes

L’investissement locatif peut être une bonne manière de se constituer un patrimoine tout en touchant régulièrement un loyer. Plusieurs dispositifs de défiscalisation, parmi lesquels celui mis en place par la loi Pinel, contribuent par ailleurs à attirer les investisseurs.

D’autres possibilités d’investissement locatif existent, par exemple dans l’ancien, avec rénovation à la clé, mais aussi dans des bâtiments historiques. Ce dernier type d’investissement permet de bénéficier, à la condition que le logement se trouve dans un secteur sauvegardé, de la défiscalisation Malraux.

Les investissements de type loi Malraux sont d’autant plus intéressants qu’ils échappent au plafonnement des niches fiscales dans la nouvelle loi de finances Lefigaro.fr publie en ligne une étude vous indiquant les villes où il est le plus rentable d’investir dans l’immobilier locatif. Vous trouverez des informations similaire sur lemonde.fr.

Évaluer la rentabilité de son investissement avant de se lancer

En fait, bien que les programmes de défiscalisation soient tentants et que les promoteurs immobiliers les mettent en avant pour attirer des investisseurs, il est indispensable d’évaluer la rentabilité de l’investissement que l’on envisage, si l’on ne veut pas perdre de l’argent. Votre appartement doit en effet être situé dans une zone attractive où il se louera aisément. Si vous bénéficiez d’une défiscalisation, vous devez prendre en compte le plafonnement des loyers introduit par le gouvernement. Pour plus d’information, vous pouvez visiter defiscprox.com et nouvelle-loi-pinel-2014.fr .

Magimmo.seloger.com vous permet d’évaluer en ligne la rentabilité du placement immobilier que vous envisagez. Sur seloger.com, vous pourrez vous informer du montant des loyers en fonction de la localisation de votre bien. N’oubliez pas qu’un investissement dans l’immobilier est aussi lié à des frais de gestion du bien.

Parmi les frais qu’il faut déduire de ses bénéfices figurent la taxe foncière, les charges qui incombent au propriétaire et dont seule une partie peut être récupérée auprès du locataire, les frais liés à la rénovation des lieux entre deux locataires, les honoraires de l’agence gestionnaire et du syndic. En somme, le loyer que vous allez toucher n’est jamais un bénéfice net et c’est pourquoi il est important de bien faire ses comptes avant d’investir dans l’immobilier.

Investir dans l’immobilier peut se révéler payant, à condition de bien simuler son placement avant de se lancer. Une autre solution consiste à acheter de la pierre papier, c’est-à-dire à investir dans une société immobilière.

Autres articles intéressant